Jean-Paul Lafrancesca
Magnétiseur et Rebouteux à Bordeaux
Jean-Paul Lafrancesca
Magnétiseur et Rebouteux à Bordeaux

Le Magnétisme et le Papillomavirus

Magnétisme

Je reçois aujourd’hui une patiente venue me voir dans mon cabinet de Bordeaux  parce qu’on lui a diagnostiqué un papillomavirus.  En plus d’être inquiète car on lui a dit que l’on suspectait une tendance cancéreuse ( à suivre d’autres examens ) elle a une inflammation importante dans la zone.

Son souhait est de trouver de l’aide avec un magnétiseur et des séances de magnétisme. Cette aide s’ajoutant aux traitements traditionnels.

Le Magnétiseur-Guérisseur travaille ainsi. Il ne guérit rien ni personne. Il soulage et met le « guérisseur intérieur » du patient en marche afin que la personne se guérisse elle-même.

Le guérisseur intérieur se met en route de différentes façons.

En premier , je donne à ma patiente l’origine émotionnelle de son mal. La patiente identifie la ou les situations vécues qui sont à l’origine de ses maux. Dans le cas de ma patiente , l’origine sont des situations vécues dans l’enfance dont les émotions se réactivent avec une ou plusieurs situations vécues dans sa vie maintenant et son corps répond par un papillomavirus. Cette prise de conscience est primordiale. C’est là-dessus que repose le processus de guérison.

L’émotion étant à l’origine des maux du corps, chaque fois que la patiente aura cette émotion d’origine, ( soit parce qu’elle repense au sujet, soit un film qui lui rappelle son histoire, soit en en parlant avec sa meilleure amie, soit bal,bla,bla…) il est important qu’elle relie par la pensée cette émotion à son papillomavirus, à chaque fois que cette émotion d’origine revient dans sa vie.

C’est ainsi qu’elle devient actrice de sa guérison.

En effet, l’émotion est un flux énergétique puissant. Dans le cas de ma patiente ce flux se pose sur son vagin et son utérus empêchant l’énergie de circuler dans cette zone. Si la patiente est en boucle sur le sujet , c’est un flux permanent qui se pose. L’énergie circule très mal à cet endroit.

Si elle prend conscience que c’est cette émotion qui lui provoque ses maux cela casse le flux. Plus elle relira, en conscience l’émotion au mal physique, plus elle avancera dans sa guérison.

La patiente fait quelque chose pour elle. Elle se met en marche. Elle n’est plus passive.

Albert Einstein disait que la vraie folie est de faire toujours la même chose et d’attendre un résultat différent.

Quand on souffre, à part prendre un médicament ( mais cela, ce n’est pas faire quelque chose ), nous ne faisons rien et nous attendons d’aller mieux. Pour Albert Einstein c’est déraisonner.

Là, la patiente relie l’émotion au mal physique. Elle fait autre chose….elle aura un autre résultat. C’est Einstein qui le dit   !!!!  ;-)

Ce processus est 75% de la guérison. Dans les 25% restant il y a tout le reste : le médicament , le médecin, le magnétiseur…..

Le peu que la patiente fera est beaucoup plus que nous tous réunis.

Puis, il y a les séances de magnétisme. La prestation du magnétiseur. La petite pierre à l’édifice. Cela met  le processus de guérison en action.

En fait c’est comme si l’on mettait un peu d’essence dans la voiture du patient, on allume le moteur et le patient s’en va. S’il ne remet pas d’essence, ( s’il ne se met pas en marche ), la voiture s’arrête et le patient retombe dans ce cercle infernal de:

j’ai mal, je me fais soulager. J’ai re-mal et je me fais re-soulager……

Ma patiente a bien compris et elle va se mettre en marche. Cela va accélérer tout le processus. Le médicament sera plus efficace, le traitement sera plus puissant.

Quelques jours après la première séance de magnétisme, le médecin a fait un frottis à ma patiente et l’inflammation avait disparue.

Lors de la deuxième séance de magnétisme, dans mon soin j’ai rajouté ce que je fais pour enlever les verrues, car le papillomavirus ce sont des verrues.

Dans ce soin de magnétisme, j’ai ressenti beaucoup de chose dans mes mains, et la patiente m’a dit que lorsque j’avais levé mes mains qui étaient posées sur son ventre, elle a eu la sensation que quelque chose s’en allait.

La troisième séance de magnétisme terminée, la patiente me dit qu’elle n’a pas eu de ressenti particulier et de mon côté, j’ai eu l’impression que l’énergie travaillait ailleurs que sur le papillomasvirus.

N’ayant plus de brûlure et se sentant mieux, nous décidons d’arrêter les séances de magnétisme et d’attendre les prochains résultats médicaux.

De son côté, elle continuait l’exercice de relier l’émotion au mal physique.

Trois mois se passent et elle me téléphone. Elle vient d’avoir les résultats de ses différents examens : il n’y a plus aucune trace du papillomasvirus.

Quelle joie ! Que j’étais heureux pour elle.

 

 

                                               Jean Paul Lafrancesca Magnétiseur-Rebouteux Bordeaux


Articles similaires

Catégories

Mots clés

Archives

Réalisation & référencement Site internet clé en main   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion