Jean Paul Lafrancesca
Magnétiseur et Rebouteux à Bordeaux
Jean Paul Lafrancesca
Magnétiseur et Rebouteux à Bordeaux

Magnétisme

Comme vous avez pu le lire en parcourant le site, j’aide mes amis duBordeaux Foot-Fauteuil. J’assiste aux entrainements et je me rends utile du mieux que je peux (je ne suis pas très bricoleur et il faut préparer les fauteuils afin qu’ils puissent jouer. Je vous engage à cliquer sur l’onglet « partenaires » et sur le logo de Bordeaux Foot-Fauteuil afin d’y regarder les vidéos des matchs).

Un soir à la fin d’un entraînement, je remarque un des joueurs. Il était très blanc et grimaçait. Il est myopathe et lors d’un choc dans le jeu, sa tête a bougé brutalement lui occasionnant des douleurs dans le cou, au dessus de l’épaule et de l’omoplate en fait un torticolis.

Je m’approche et commence à le palper doucement à l’endroit douloureux. Je ressens comme une « ficelle » juste au dessous du cou en direction de l’épaule.

Avec un patient valide, faire disparaitre un torticolis est simple, on place son pouce juste devant la « ficelle », puis on appuie et l’on pousse vivement. Le patient allongé sur la table de massage pousse un cri. C’est violent et rapide mais très efficace puisque la manipulation est terminée et le torticolis aussi.

Mais là, mon ami est handicapé, très fragile et sur un fauteuil et je ne suis pas dans mon cabinet à Bordeaux.

Il faut donc improviser. Je décide de pincer cette « ficelle » avec mon pouce comme je l’aurais fait avec une corde de guitare. En prenant soin de le faire doucement. Et à mon grand étonnement cela a réussi.

La séance de magnétisme pouvait alors débuter.

En général, je magnétise avec le plat de la main. Mais je peux aussi le faire avec le bout de mes doigts et en particulier le majeur. Au bout de mes doigts (cela est différent pour chaque magnétiseur) l’énergie sort comme un faisceau laser. Elle est plus concentrée et précise. J’ai donc opté pour cette solution.

Lorsque je donne de l’énergie à une personne, je ferme les yeux. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien. Il se passe alors 2 choses simultanément:

Je donne de l’énergie au patient, je récupère l’énergie de son corps qui pose problème et mon corps la désintègre en me faisant bailler, couler des larmes, moucher.

J’ai connu des magnétiseurs qui rotaient, d’autres pétaient… je suis heureux d’être un bailleur :-)

Au bout d’environ deux minutes, mon ami myopathe me dit: « qu’est que tu fais avec tes doigts ?… je n’ai plus de douleur, tout va bien ».

C’est la séance de magnétisme la plus courte que je n’ai jamais réalisée. J’en étais le premier surpris. Et quel bonheur pour moi de l’avoir soulagé et débarrassé de son torticolis.

Ma joie était comme celle d’un enfant à qui l’on donne une friandise quand il ne s’y attend pas. Pas d’attente, pas de calcul, cette joie m’envahie.

C’est pour cela aussi que je suis magnétiseur.


Articles similaires

Catégories

Mots clés

Archives

Réalisation & référencement Site internet clé en main   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion